Les extrémistes ferment les écoles de la province syrienne de Deir Al Zur

Le mouvement de l’Etat islamique a fermé la plupart des écoles de la province syrienne de Deir Al Zur, dans le nord-est, pour préparer au remplacement des programmes scolaires actuels par d’autres développés par les djihadistes, a révélé l’Observatoire syrien droits de l’Homme (OSDH).

Durant la période de fermeture des écoles, dont on ignore la durée, l’État islamique évaluera les compétences des enseignants en matière de charia ou loi islamique.

Des sources locales ont rapporté à l’OSDH que mercredi dernier, il y a eu une réunion dans une mosquée de la ville d’Al Mayadin, à l’est de Deir al Zur, avec les directeurs d’écoles et l’EI, qui les a informés de ces mesures.

D’ici un mois, les compétences en loi coranique des enseignants d’Al Mayadin seront examinées à la mosquée de Rauda.