Le camp de Rukban et l’hypocrisie de Washington au sujet humanitaire

By dima

Damas – SANA/ Les États-Unis continuent à adopter l’hypocrisie et la désinformation dans leurs politiques internationales, en particulier en ce qui concerne les questions humanitaires, alors qu’ils violent les droits de l’homme et marchandent la tragédie des milliers de gens dans le monde.

La question des milliers de Syriens déplacés séquestrés dans le camp de Rukban dans la zone de Tanf à la frontière syro-jordanienne depuis près de cinq ans est l’une des catastrophes humanitaires que les États-Unis seuls assument la responsabilité, et ce en entravant la sortie des civils pris en otage par des groupes terroristes et en empêchant l’accès En savoir plus

Via:: Infos en direct sur la Syrie