L’Argentine lance son premier satellite géostationnaire

L’Argentine inaugure son premier satellite géostationnaire: le dispositif Arsat 1 qui a été lancé depuis la base française de Kourou en Guyane et entre ainsi parmi le club sélect des nations spatiales.

Le lancement a été effectué par Ariane 5 de l’Agence spatiale européenne. Arsat 1 occupe la position spatiale 72, propriété de l’Argentine.

Trois satellites ont permis à la société mexicaine SATMEX de devenir un acteur majeur dans l’hémisphère occidental, en fournissant des services de télévision, des données et des services de téléphonie dans 37 pays. L’entreprise argentine INVAP SE, créateur de Arsat-1, pourra avec un seul satellite fournir des signaux vidéo, des données, de la téléphonie et l’accès à Internet à l’Argentine, au Chili, à l’Uruguay et au Paraguay. Le satellite est équipé d’une antenne qui permettra de baisser le prix à l’accès Internet et des communications cellulaires de cette région.
L’Arsat-1 pèse près de 3 tonnes, mesure quatre mètres de haut par seize de large et possède des panneaux solaires prolongées. Sa durée de vie est de 15 ans. L’Argentine a investi dans ce projet près de 270 millions de dollars.

« L’Argentine s’ajoute à au club sélect des pays qui produisent ce type de satellite: les États-Unis, la Russie, la Chine, le Japon, Israël, l’Inde et la zone euro », a déclaré la présidente Cristina Fernandez de Kirchner. Le chef de l’Etat a félicité sur Twitter toute l’équipe d’Argentine qui a participé à la mise en place du satellite.

Grâce à Arsat-1, l’Argentine « est devenu le seul pays d’Amérique latine ayant une telle technologie dans le cosmos. » « De cette façon, la nation réduira les coûts et améliorera la qualité des services de téléphonie, télévision et Internet», a déclaré Kirchner.

L’Arsat-2 sera lancé en 2015, a ajouté Fernández de Kirchner.