La vie sacramentelle réduite à un besoin de la subjectivité individuelle 

Thumbnail for 97226

By SalonBeige

Extrait d’un article de Thibaud Collin dans l’Homme Nouveau à propos de l’interprétation d’Amoris Laetitia par le cardinal Barbarin :

« […] s’est tenu le 15 octobre à la cathédrale Saint-Jean de Lyon un temps de rencontre auquel le cardinal Barbarin avait convié  » les fidèles ayant vécu une rupture conjugale, qu’ils soient remariés civilement ou non. L’intention manifestée du cardinal était de panser les blessures dont ces fidèles ont été victimes dans l’Église. Il a donc commencé son propos en leur demandant pardon  » pour toutes ces blessures par un regard, un jugement ou un rejet En savoir plus

Via:: Le Salon Beige