Gardez-nous de la « droite ». Quant aux gauchistes, on s’en charge