Vote des femmes en Arabie Saoudite: réalisation historique ou illusion? 

Ce week-end, des élections régionales ont eu lieu en Arabie Saoudite, une élection qui pour la première fois comptera avec la participation de l’électorat féminin. Mais ce qui ressemble à une percée historique n’est rien de plus qu’un grain de sable dans un désert de restrictions pour les habitantes du royaume. Pour la première fois depuis les 80 dernières années, les femmes saoudiennes pourront exercer leur droit d’élire et être élues en tant que représentants du peuple Cette réalisation historique vient après que le roi Abdullah bin Abdulaziz al Saoud ait accordé ce droit aux femmes en 2011. Cependant, il est encore prématuré de considérer que ces élections soient les plus ouvertes et démocratiques de celles qui ont eu lieu dans le royaume. L’électorat féminin ne représente que 6% dans cette élection. Les candidates ne sont pas autorisées à participer aux meetings fréquentés par les hommes ou doivent s’adresser à eux par l’intermédiaire d’un porte-parole masculin. Aussi, les changements semblent plus décoratifs que réels. Dans le même temps, la plupart des femmes qui se sont rendues aux urnes manquent d’éducation politique, de sorte que plusieurs experts soulignent la possibilité d’une forte influence de leurs maris sur leur décision. La vie des femmes en Arabie Saoudite reste un défi. Les Saoudiennes ne peuvent pas ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de leur mari, ni conduire ou aller dans une piscine publique. Dans de nombreux cas, elles doivent entrer dans les bâtiments par les portes «féminines».