Veillée de prières contre l’avortement devant le Congrès de la République dominicaine

Un groupe de fidèles catholiques de la République dominicaine a organisé une veillée de prière, de 20 heures à 4 heures, près du Congrès Par leurs prières, ils ont demandé à Dieu d’éclairer l’esprit des membres du Congrès qui vont discuter du projet de loi du Code pénal, qui pourrait être une porte ouverte à la légalisation de l’avortement.

Le président Danilo Medina a déclaré dans une lettre adressée au président de la Chambre des députés, Abel Martinez, que le plus juste serait de doter la législation dominicaine de celle qu’a adoptée la plupart des pays le monde et où l’avortement est autorisé dans trois cas exceptionnels.

Le président a appelé les législateurs et les décideurs d’étudier sa proposition dans les plus brefs délais et de réfléchir à la nécessité de doter le pays d’un «nouveau code pénal qui constituerait un pas en avant sans précédent dans l’histoire. »