Une équipe de TF1 agressée. A Alep ? Non à Compiègne.