Un juge américain donne un statut de « personne juridique » à deux chimpanzés de laboratoire 

Pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, un juge a reçu une demande de deux chimpanzés –par l’intermédiaire d’avocats- défendant leurs droits contre ce qu’ils considèrent un emprisonnement illégal, et a ainsi donné une sorte de statut de « personne morale » à des primates. La juge de la Cour suprême de Manhattan, Barbara Jaffe, a accordé l’habeas corpus, qui garantit les droits des prisonniers humains, à Hercules et Leo, deux chimpanzés gardés dans un laboratoire pour des expériences médicales à l’Université Stony Brook. La décision est intervenue après une bataille juridique de deux ans menée par une organisation des droits des animaux, qui stipule que les deux primates sont « illégalement détenus » dans le laboratoire, rapporte le Daily Mail.