Turquie : ils veulent restaurer des mosaïques et les défigurent 

Les controverses sur les restaurations d’œuvres d’art anciennes échouées sont de plus en plus communes, et il semble que le XXIème siècle ait l’intention de «se démarquer» par une tendance rare à gâcher le patrimoine mondial. Après « L’Ecce Homo de Borja» massacré par la «réparatrice» aragonaise Cecilia Jiménez ou la statue d’Anne Frank à Cordoba en Argentine, c’est maintenant au tour des spécialistes turcs de susciter la controverse après l’échec d’une série de restaurations de mosaïques antiques. Selon Hurriyet Nouvelles Daily citant des médias locaux, au moins dix mosaïques du deuxième grand musée de la mosaïque en Turquie ont été gravement endommagées lors de leur restauration. Parmi les œuvres endommagées, il y a la mosaïque représentant le sacrifice d’Isaac et une mosaïque de Narcisse. Les experts regrettent que les oeuvres de «la magnifique ère romaine aient été converties en une caricature, perdant ainsi leur originalité et leur grande valeur. » Dans le même temps, la restauration manquée est devenue source d’humour. « Peut-être, le restaurateur a-t-il voulu que la mosaïque ressemble au président Erdogan », a plaisanté le célèbre caricaturiste turc, Erdem Selcuk.