assistant parlementaire

Enquête au parlement européen: le FN pouvait s’y attendre

On a appris hier, selon des informations du journal Le Monde, que le président du parlement européen Martin Schulz a saisi l’office européen anti-fraude afin de vérifier les activités de vingt assistants parlementaires recrutés par les députés européens FN. La fraude s’élèverait à plusieurs millions d’euros. Ces assistants sont accusés de travailler d’abord pour le Front National aux frais ...Article complet