Syrie: la situation critique des chrétiens à Alep

quartier alepLa situation des chrétiens à Alep est de plus en plus critique . Le centre-ville est coupé en deux : les quartiers de l’ouest sont contrôlés par le régime, tandis que ceux de l’est sont tenus par les rebelles. Selon le Secours Catholique, depuis quinze jours les tirs de roquettes des rebelles se sont intensifiés et visent de plus en plus spécifiquement les quartiers chrétiens au point de détruire partiellement et complètement des immeubles et des édifices religieux. Un collaborateur de Caritas Syrie et deux animateurs salésiens ont été tués. Les chrétiens d’Alep seraient face à un dilemme: « 

Rester pour conserver la diversité culturelle et confessionnelle de la ville et la présence millénaire des chrétiens, ou partir face à la menace. C’est le dilemme qui anime la population chrétienne, tout comme les autres minorités. Sur les 150 000 chrétiens que comptait la ville avant le début du conflit (sur une population de 2,5 millions d’habitants), au moins la moitié serait déjà partie.

..Malgré tout, l’équipe de Caritas Syrie poursuit pour le moment – mais jusqu’à quand ? – ses différentes missions d’aide à l’accès aux soins, à l’alimentation, au logement et à l’éducation pour tous, quelle que soit la confession. » Les chrétiens craignent entre autres que la ville tombe aux mains des djihadistes.

Dans une lettre du 17 avril, le député indépendant syrien Boutros Merjaneh a lancé un cri d’alerte: « Nous sommes incapable d’expliquer les événements ; ce qui s’est passé dans ma ville d’Alep, il y a quelques jours, lorsqu’on y avait visé les quartiers résidentiels avec des fusées pendant que les citoyens étaient endormis chez eux, est incompréhensible par la raison humaine. Ce qui avait fait beaucoup de victimes et de blessés innocents qui sont pour rien dans le jeu des nations, sauf qu’ils se sont trouvés en même temps, au bon et mauvais endroit, outre cette grande destruction dans les propriétés…Je lance un Cri de Patrie pour qu’il soit entendu par les propriétaires d’une conscience vivante, et je crois qu’ils sont nombreux : arrêtez ce jeu absurde, la mort et la destruction en Syrie, dites le mot de la vérité. Si les guerres commencent par des mensonges, il est temps qu’elles se terminent par la vérité. »

Dans un communiqué du 20 avril, le député socialiste Gérard Bapt, président du groupe d’amitié France-Syrie, appelait la coalition internationale et l’UE à sauver les chrétiens d’Alep: « A Alep furent utilisés de nouveaux missiles, très efficaces pour provoquer l’effondrement d’immeubles. Les églises furent particulièrement visées, trois d’entre elles très endommagées, concernant les arméniens-catholiques, les assyro-chaldéens et les grecs-catholiques. Les organisations djihadistes d’Alep, sous influence turque, avaient le mois dernier refusé la proposition de cessez-le-feu humanitaire localisé et temporaire, faite par l’émissaire de l’ONU, Stefan de Mistura. Le motif du refus est clair désormais : il s’agit de chasser d’Alep les populations vivant en bonne entente intercommunautaire, sous la protection d’une armée syrienne actuellement en difficulté dans la région face aux alliés de la Turquie. La coalition internationale et l’Union européenne doivent se mobiliser pour que les résolutions de l’ONU soient respectées : il faut sauver les Chrétiens, à Alep aussi. »

Le député UMP Jacques Myard du même groupe d’amitié France-Syrie, reproduisait hier sur son site le témoignage d’une source syrienne, qu’il a pu confirmer par une deuxième source syrienne indépendante: « Suite à notre conversation téléphonique, je vous livre les éléments d’informations sur l’attaque du réduit chrétien par les islamistes à Alep ce jour. Le réduit est soumis à un bombardement intensif d’artillerie lourde, de tirs de mortier et de missiles. Cela concerne quelques 50 à 70000 chrétiens (et autres) habitant les mêmes quartiers, à savoir: Al Jabrié, (quartier populaire), Al Hamidiyé, Al Nayyal, Station Bagdad (quartier bourgeoisie moyenne), Azizié( quartier chic et ancien, siège de l’ex-consulat de France à Alep), le nouveau quartier chrétien Aljalaa, le quartier Saydé( ancien quartier Notre Dame), Soulaymanié , un des quartiers les plus peuplés ( petite et moyenne bourgeoisie). Des groupes de djihadistes islamistes avec Al Nosra s’attaquent aux barrages de l’armée populaire loyaliste qui essaye de se défendre difficilement ne disposant pas d’armements lourds. Mes parents craignent que ce ne soit l’assaut final contre le réduit chrétien. Merci d’avance pour tout ce que vous pouvez faire pour sauver les chrétiens d’Alep. »

L’association L’Oeuvre d’Orient avait tenu dernièrement à rappeler qu’elle n’oubliait pas les deux métropolites d’Alep, Mgr Paul Yazigi, métropolite grec-orthodoxe d’Alep, et Mgr Jean Ibrahim, évêque syrien-orthodoxe de la même ville, enlevés le 22 avril 2013 et qu’elle appelait à prier pour leur libération.