Syrie: après les USA, la Grande-Bretagne va aussi entraîner l’opposition armée 

En février dernier, la Turquie et les Etats-Unis étaient parvenus à un accord concernant un programme de formation et d’équipement des rebelles syriens. Ce programme vise à former un total de 15.000 combattants de l’opposition syrienne durant une période de trois ans, dont 5.000 d’entre eux seront formés dans une base militaire dans la province centrale turque de Kirsehir.

Ce sera aussi le cas de la Grande-Bretagne. Le ministère britannique de la Défense a annoncé que l’armée britannique allait entraîner en Turquie et dans d’autres pays de la région, « l’opposition syrienne modérée » combattant l’EI. « Fondamentalement, il revient aux forces locales de battre l’EI, et nous aidons à créer les forces qui soient suffisamment efficaces en Syrie ainsi qu’en Irak pour combattre l’EI », a déclaré le ministre de la Défense Michael Fallon. Il a précisé que 75 instructeurs militaires allaient participer à ces formations, en matière de maniement d’armes légères, de tactique d’infanterie et médicales.

Le Royaume-Uni entraîne déjà les forces irakiennes et kurdes en Irak. Il va envoyer également deux avions Sentinel dans la région pour surveiller l’activité de l’EI en Irak.