Syrie, Alep, un soupçon d’honnêté dans un media français