Syrie: Al-Qaïda s’empare de la ville stratégique d’Idleb 

On apprenait vendredi soir que des milliers de djihadistes avaient attaqué Idleb, une ville située au nord-ouest de la Syrie, ainsi que sa périphérie. Ces combattants viendraient de Turquie. Les djihadistes avaient réussi à progresser à la périphérie de la ville avant que les forces syriennes ne lancent jeudi une contre-offensive. Les affrontements s’étaient intensifiés vendredi.

Ce samedi, la branche d’Al-Qaïda en Syrie et ses alliés contrôlaient samedi la majorité d’Idleb, la grande ville du nord-ouest du pays, les forces du régime reculant à la suite de violents combats de rue, selon une ONG. «Le Front Al-Nosra, appuyé par Ahrar al-Cham et d’autres groupes rebelles islamistes, contrôle désormais la plupart des quartiers d’Idleb, à l’exception des bâtiments gouvernementaux et de sécurité», a affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. C’est la deuxième capitale provinciale à échapper au contrôle de l’armée syrienne depuis le début du conflit il y a quatre ans.Raqa, dans le nord de la Syrie, avait été la première capitale provinciale à échapper.