Regards sur notre été 2016 

été

    Alors que les enfants et les étudiants font progressivement leur rentrée, les yeux tout pleins de paysages ensoleillés et de souvenirs émerveillés, il peut être de bon aloi de jeter un coup d’oeil en arrière. Quel dire de cet été 2016?

Ce fut un été chaud, nul ne dira le contraire. Le mercure des thermomètres est monté haut, les plans canicule se sont succédés jusqu’à battre des records: notre mois de juillet fut le plus chaud jamais enregistré depuis les années 1880.téléchargement

Ce fut un été également violent: sans oublier le terrible séisme en Italie le 24 août dernier, qui a fait 300 morts, les attentats eux se sont succédés, depuis le 14 juillet au soir où un camion a écrasé plusieurs dizaines de personnes sur la Promenade des Anglais de Nice, jusqu’au meurtre ignoble d’un vieux prêtre, le Père Hamel, dans sa propre église de Saint-Etienne du Rouvray, le 26 juillet.

Si le traditionnel défilé des Champs-Elysées eut lieu cette année, l’épée de Damoclès islamique n’y frappa ni le gouvernement et ni les corps d’armée. Le plan vigipirate ne fonctionnerait-il qu’à certaines occasions ?

Tandis que les vacan6067369_2_1000x625ciers profitaient tranquillement de la plage, quelle ne fut pas leur surprise de voir des « burkinis » le long des plages jusqu’en Corse où les habitants locaux ne restèrent pas vraiment passifs. Fait divers? Peut-être pas, nous irions presque à dire « exemple qui confirme la règle »: l’invasion avance. Et le Conseil d’Etat valide le tout !

Il y eut beaucoup d’évènements venus remplir les unes de journaux en cette période estivale: la presse ne prend jamais de vacances et encore moins la politique qui fit battre le coeur de bien des universités d’été: vous comprenez, les présidentielles de 2017 approchent.rio 2016

Tout cela n’est pas bien gai, me direz-vous: certes, non, il y a mieux pour démarrer l’année du bon pied ! Mais le sport sauve la mise: car notre été 2016 fut également sportif: l’Euro de Football qui se déroula chez nous passionna petits et grands, le traditionnel Tour de France arpenta les routes de notre pays avec toujours autant de succès tandis que les champions olympiques brillèrent à Rio: seules les larmes de Lavillenie mirent peut-être un bémol à cette émulation.

Quelle sera l’année qui s’annonce? Seul l’avenir le dira, les terribles menaces sont là mais espérons que beaucoup de héros se lèvent. Qu’ils aient été aux JMJ, en camp de formation, en université d’été, ou que sais-je, les jeunes de France sont là. Ils ne se laisseront pas faire car leur patrie est en danger !