Recréation d’une nouvelle compagnie de combat au 2ème régiment étranger d’infanterie 

Le 9 juin dernier, le 2ème régiment étranger d’infanterie, basé à Nîmes, annonçait qu’il allait recréer sa 5ème compagnie de combat. L’inauguration a eu lieu le 15 juin en présence du sénateur maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et de son adjoint Franck Proust, du Président de Nîmes Métropole  Yvan Lachaud ainsi que du Chef de corps du 2e régiment étranger d’infanterie le Colonel Valery Putz. La cérémonie s’est déroulée dans les jardins de la Fontaine à Nîmes.

Comme l’indique le blog Défense globale de La Voix du Nord, le 2ème REI est le premier régiment de la légion étrangère et donc de l’armée de terre à retrouver sa cinquième compagnie de combat. Midi Libre souligne qu’habituellement l’armée de terre impose la “quaternisation” de l’infanterie (quatre compagnies de combats de quatre sections). Celle-ci avait été créée en 2000 avant d’être dissoute en 2014 dans la logique des réductions d’effectifs. La compagnie recréée compte actuellement une cinquantaine d’hommes. Une centaine supplémentaire la rejoindra d’ici 2016, à la sortie de l’instruction initiale au 4e régiment étranger de Castelnaudary. Elle atteindra donc 150 hommes en 2016.

Le 2ème REI compte donc à nouveau cinq compagnies de combat, une d’éclairage et d’appui, une de commandement et de logistique et une de réserve. La 5ème compagnie devrait notamment se charger de surveillance de sites dans le cadre du plan Vigipirate mais pour l’instant on ne sait pas exactement qu’elle sera ses prochaines missions.