Pour Nicolas Maduro, les États-Unis incitent les pays d’Amérique latine à appuyer leur intervention au Venezuela

 Le Venezuela est dans un état d’« alerte maximum » et surveille toute « tentative de déstabilisation du pays de ceux qui viennent promouvoir le terrorisme », a déclaré le ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix dans le pays, Carmen Melendez. Le ministre Melendez a mis en garde contre d’éventuelles attaques terroristes dans le pays et a dit que les institutions de sécurité nationale, de l’armée et tous les Vénézuéliens « doivent être attentifs. » Le 13 Février, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, avait révélé que son gouvernement avait déjoué une tentative de coup d’état. « Le groupe d’officiers était financé depuis Miami  et avait projeté d’enregistrer une vidéo, les 12 et 13 février, durant les actes de la Journée de la jeunesse, d’attaquer le Palais de Miraflores ou un des lieux dans lequel je participais à une de ces manifestations « , a déclaré le président.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a dénoncé la création par les USA d’un groupe de lobbying dont le but est de faire pression sur les pays d’Amérique latine et des Caraïbes pour soutenir l’idée d’une intervention américaine au Venezuela. Il y a quelques jours, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a confirmé que lors de ses entretiens avec des dirigeants sud-américains, il s’est principalement concentré sur la question du Venezuela. « [Les USA] sont en train de travailler pour isoler le Venezuela, le remplir de violence pour ensuite détruire tous les processus révolutionnaires », a déclaré Maduro à Monagas lors d’une rencontre avec les femmes de cet État. Maduro a annoncé mercredi que plusieurs groupes paramilitaires de Colombie, vêtus en civil, essayaient de s’infiltrer dans le pays à travers les frontières des États de Zulia, Tachira et Apure pour perturber l’ordre au Venezuela. Le président a également condamné les membres du Parlement européen qui reprochent l’arrestation du leader de l’opposition et maire de Caracas, Antonio Ledezma, et ne disent pas un mot sur le coup d’État.

Maduro a déclaré que le Venezuela est prêt à faire face à une nouvelle agression des US et de leurs alliés au Venezuela. Il a également dit qu’il a reçu le soutien de l’UNASUR, de la CELAC, du Mouvement des non-alignés, du G77,de la Chine, des compagnies Alba et Petrocaribe devant la « conspiration » de Washington. Il a également remercié le président de la Bolivie, Evo Morales, pour ses mots de soutien et sa volonté de défendre la démocratie en Amérique latine. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa préoccupation à propos de la situation au Venezuela et dit soutenir tous les efforts pour promouvoir le dialogue politique.