Pour Jacques Bompard, on va vers une légalisation de l’euthanasie

Bien que n’ayant pas pu participer au vote, le député non-inscrit Jacques Bompard a tenu à publier un communiqué pour donner son avis sur la proposition de loi sur la fin de vie. Dénonçant une nouvelle étape vers la légalisation de l’euthanasie, il y voit une de ces nouvelles lois sociétales de François Hollande pour satisfaire son électorat progressiste: » Elle [cette stratégie] n’appelle qu’un constat : la terrible peur des bien-pensants qui se refusent à nommer les projets du parti socialiste. Et ce projet est simple : satisfaire aux coteries qui soutiennent François Hollande pour conserver leur sympathie. Ce fut le cas pour le saccage du mariage traditionnel avec la loi Taubira ou la publicité donnée à la théorie du genre. C’est encore le cas avec les officines et autres coteries mortifères à la manœuvre pour imposer l’euthanasie dans le débat public. »

Le député reconnait que c’est au politique de définir les limites et les possibilités mais il dénonce le manque de volonté et le cynisme des politiques pour développer les soins palliatifs entre autres:« En France, on pourrait faire le choix des soins palliatifs mais le socialisme préfère la réduction de la dette par l’éradication des faibles. En France, on pourrait faire le choix de la restriction des interventions étatiques dans les moments cruciaux de l’intimité, mais le socialisme s’y délecte par idéologie et par cynisme électoral. En France, on pourrait faire rétablir en son plein droit la place de la faiblesse dans une société, mais il est tellement plus aisé d’y préférer une définition matérialiste de la vie humaine. Aussi faut-il rappeler que nous pourrons tous être Vincent Lambert et voir les tiraillements familiaux et juridiques décider de notre droit à la vie. »