Plus de 80 % des annulations de mariages prononcées en France concernent des mariages mixtes