Planned Parenthood: « Nous avons besoin d’Hillary Clinton à la Maison Blanche » 

 La multinationale Planned Parenthood (PPFA) a publié son soutien à la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, pré-candidate du Parti démocratique. « Clinton a une longue expérience pour assurer l’accès à l’avortement légal et sûr, » lit-on sur le site Internet de l’entreprise d’avortements. Selon le journal américain The New York Times, Planned Parenthood injectera en soutien à la candidate un capital « au moins 20 millions $». La multinationale a déclaré sur son site web que dans ce qu’il considère comme une «attaque sans précédent» sur l’avortement, « nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir un président qui continuerait ces attaques. »

Planned Parenthood est au centre d’une controverse aux États-Unis depuis la mi-juillet 2015, avec une série de vidéos révélant le trafic d’organes des bébés avortés dans leurs installations. Dans divers reportages publiés par le Center for Medical Progress (CMP), on peut voir la haute direction de l’organisation négocier organes et tissus de bébés pour des sommes allant de 35 et 100 dollars. Le Congrès des États-Unis, à une majorité du Parti républicain dans les deux chambres, a ouvert des enquêtes contre la transnationale. Récemment, tant les sénateurs que les députés ont approuvé un projet de loi pour couper le financement public à PPFA de plus de 550 millions $ par année.

Dans la masse salariale 2014 de Planned Parenthood, figurent 153 députés du Parti démocratique, qui ont reçu plus de 676 000 $. Obama lui-même, pour sa campagne de réélection en 2012, a reçu près d’1,7 million $ de la multinationale . Pour PPFA, Hillary Clinton « est le défenseur le plus éloquent et fidèle de Planned Parenthood et l’unique candidat à parler en faveur de la planification familiale dans les débats. » Lila Rose, président de la plate-forme pro-vie Live Action, s’interroge sur Twitter de l’alliance de Clinton avec Planned Parenthood et rappelle que chaque année la multinationale empoissonne et démembre plus de 320 000 bébés par avortements. « Est-ce cela qu’ Hillary Clinton est «fière» de défendre? « .