Nouveau recours au 49.3 pour le gouvernement Valls avec la loi Travail 

Le Premier ministre Manuel Valls a engagé mardi après-midi, à la tribune de l’Assemblée nationale, la responsabilité de son gouvernement via l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution afin de faire adopter sans vote le projet de loi Travail.

« Aujourd’hui, j’exprime et nous exprimons clairement une fronde contre la division », a lancé le chef du gouvernement, en visant les députés socialistes frondeurs opposés au texte. « Poursuivre le débat parlementaire fait courir le risque de revenir sur l’ambition du projet de loi, de renoncer à sa cohérence, d’abandonner le compromis que nous avons construit et d’offrir le spectacle désolant de la division et des postures politiciennes du à une minorité de blocage », a-t-il plaidé.

L’opposition n’a pas tardé à réagir puisque les députés LR et UDI ont déposé une motion de censure. Dans la matinée, le premier ministre avait rencontré des députés socialistes dont des frondeurs mais aucun terrain d’entente n’a été trouvé.