Monseigneur Romero et l’avortement 

Mgr Oscar Arnulfo Romero, archevêque de San Salvador, sera béatifié ce 23 mai dans la capitale du Salvador. Il était un courageux défenseur de la vie humaine. Mgr. Romero a été tué par haine de la foi, le 24 Mars 1980, alors qu’il célébrait la messe dans la chapelle de l’hôpital de la Divine Providence à San Salvador. Le 3 février 2015, le pape Francisco a approuvé le décret reconnaissant son martyre était promulgué. Dans une vidéo récente publiée par la Fondation Oui à la vie dans le contexte de la béatification, on redécouvre sa défense claire du droit à la vie. « Si nous ressentons la répression parce qu’elle tue des jeunes…, il en est de même quand on prend la vie dans l’utérus de la femme. L’enfant dans l’utérus est aussi un homme que l’avortement assassine « , disait-il. Le 20 mai dernier, le président de la Fondation Oui à la vie, Julia Regina de Cardenal, a dit que l’idée de distribuer la vidéo « est venue quand depuis que nous avons entendu dire que la béatification était presque certaine et pour présenter l’un des messages les plus importants sur la défense du droit humain fondamental à la vie, sans lequel les autres n’existent pas ». La vidéo vient pour rappeler « les messages clairs sur la défense de la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle, la famille fondée sur le mariage naturel et le respect de la dignité de la personne » . La béatification de Mgr. Oscar Arnulfo Romero aura lieu le 23 mai, Plaza de Las Americas à San Salvador, et sera présidée par le Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le cardinal Angelo Amato. Le leader pro-vie salvadorien a regretté que l’image de Mgr. Romero « ait été utilisé et manipulé politiquement, entrainant une longue réflexion du Vatican pour prendre la décision de sa béatification. »