Mgr Boutros Rai, patriarche maronite : les musulmans veulent conquérir l’Europe avec « leur foi et leur taux de natalité »

patriarche boutros raiDans une interview au magazine italien Famiglia Cristiana, le patriarche maronite d’Antioche, le cardinal Béchara Boutros Rai, a dit que l’Islam avait une stratégie claire à deux voies pour prendre le pouvoir en Europe: la religion et la procréation.

Le cardinal a déclaré que «les musulmans voient les chrétiens comme faibles» et croient que « la conquête de l’Islam sera facile parce qu’ils pensent que les chrétiens n’ont pas d’enfants et pratiquent à peine leur foi. Malheureusement, les musulmans prennent leur foi plus au sérieux que la plupart des chrétiens et sont donc en train de gagner du terrain pour cette raison ». Le patriarche a expliqué que «la pratique de leur foi est essentiel et cruciale pour les musulmans. En Arabie saoudite, ils vont le vendredi prier, même s’ils ont besoin d’une canne. Ils connaissent le Coran par cœur et souvent le citent en parlant. La même chose n’est pas vraie pour les chrétiens qui ne font pas allusion à la Bible ou aux enseignements de l’Église « . « Les musulmans croient que la volonté de Dieu est la procréation et que le mariage est institué pour cela ». «Ils pensent que le nombre leur donne un avantage. Les chrétiens par contre se marient à peine et ont peu d’enfants « , a-t-il ajouté. Le cardinal a également averti « que les musulmans identifient tout ce qui vient de l’Occident comme chrétien. Toutes les politiques occidentales sont des politiques chrétiennes, c’est une nouvelle croisade. Ils disent que le christianisme et l’empire d’Occident continuent les croisades « 

Dans le même temps, Mgr Rai a critiqué ouvertement la solution inefficace de l’Union européenne face à la crise de l’immigration, faisant valoir que la seule façon de mettre fin au chaos est l’arrêt de l’Etat islamique (AE) en Irak et la Syrie. Le cardinal, âgé de 75 ans, est patriarche maronite de l’ancienne ville d’Antioche, où le christianisme a des racines profondes et anciennes. Il a rappelé que le conflit en cours mené par l’État islamique oblige les chrétiens et les musulmans modérés à émigrer de la Terre Sainte : « Il est inutile pour l’Europe de lutter pour l’accueil des réfugiés sans aborder les causes profondes de la migration du Moyen-Orient: le conflit armé. La première chose à faire pour protéger les chrétiens au Moyen-Orient est de mettre fin à la guerre en Syrie, Irak, Yémen et Palestine. Chaque état européen lutte avec l’autre sur le nombre de réfugiés qui sera admis, mais ils ne font rien pour mettre fin au conflit. Le Moyen-Orient est vide et on laisse le terrain ouvert aux organisations terroristes et fondamentalistes. Pour quelque raison, les États ne parlent pas de cela. L’Europe évoque l’accueil des réfugiés, certains en voudraient 10.000, un autre prendra 3.000 personnes, mais cela ne nous aide pas. L’Europe a besoin de se concentrer sur la cause de la migration, la guerre. Ils doivent fermer le robinet et faire en sorte que les musulmans et les chrétiens retournent à leurs terres « . « Le Moyen-Orient sans chrétiens n’a pas d’identité», poursuit le cardinal. « Ceci est l’endroit de toute révélation divine. C’est l’endroit où Jésus a pris chair, est mort et ressuscité. C’est ici que l’Église est née et a commencé à proclamer l’Évangile au monde « . Mgr Rai a également noté que «les chrétiens du Moyen-Orient souffrent parce qu’ils sont considérés comme une simple minorité. Nous sommes ici depuis 2.000 ans, 600 ans avant l’arrivée de l’Islam.  » « Maintenant que l’Europe discute comment préserver son identité, il est urgent que nous le faisions aussi », a conclu le cardinal.