Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite reste un hypothèse de travail et n’est pas prouvé

By SalonBeige

Emmanuel Macron et les médias se seraient-ils emballés un peu trop vite ? Le Crif a-t-il tenté une récupération politique ?

« Emmanuel Macron a acté à sa manière l’acte antisémite du meurtre de Mireille Knoll, une octogénaire retrouvée poignardée et calcinée dans son appartement parisien vendredi. « Le meurtrier a assassiné une femme innocente et vulnérable parce qu’elle était juive« , a-t-il déclaré depuis la cour des Invalides. Pourtant, aux yeux des enquêteurs, la situation est loin d’être aussi claire (…)

À ce stade, tout tient aux déclarations des deux suspects, qui s’accusent mutuellement. La justice, même si elle les a En savoir plus

Via:: Le Salon Beige