M. Fillon, ne cédez pas aux sirènes de la bien-pensance!