Les représentants religieux, des lobbyistes à ficher