Les cloches des églises de Bethléem sonneront samedi en signe de paix 

Les cloches des églises de Bethléem sonneront samedi en signe de paix. Dans un monde marqué par la violence, les conflits et le terrorisme, le Patriarcat de Jérusalem veut proposer une initiative pour la réconciliation. Samedi matin, il invite à faire sonner les cloches des églises. L’invitation est adressée à toutes les églises et lieux de culte chrétiens du monde.  Dans ce temps de l’Avent, qui se prépare pour la naissance du Christ, et  la Palestine étant le cœur du christianisme, les autorités religieuses locales souhaitent promouvoir un geste qui unisse idéalement tous les fidèles du monde. Présentant l’initiative, les représentants du Patriarcat de Jérusalem rappellent le « climat général » qui règne en ce moment en Terre Sainte; malgré cela, la communauté de Bethléem a décidé de conserver tous les événements programmés avec quelques changements. Ainsi, le traditionnel repas suivant l’illumination du sapin, Place de la Mangeoire, est annulé ; les décorations seront moins nombreuses, les divers concerts initialement prévus n’auront pas lieu. Des décisions prises «par respect pour nos martyrs (les Palestiniens originaires de Bethléem et morts ces dernières semaines lors d’affrontements avec les forces israéliennes), pour leurs familles, et pour la situation elle-même», explique Vera Baboun, maire de la ville. La sonnerie des cloches aura lieu le samedi 5 décembre, à 19h30 heure locale.