Les atteintes aux sites chrétiens ont augmenté de 245% entre 2008 et 2016