L’Ecosse dit « non » à son indépendance 

Au terme d’un vote très attendu en Europe, les Écossais se sont prononcés à 55,3% contre l’indépendance de leur pays. Au final le vote aura été moins serré que ce que les sondages avaient prévu. Avec 44,7% de oui, c’est au final un écart de plus de 10 points pour un taux de participation de 85%, que certains envieraient en France. Le premier ministre écossais Alex Salmond, leader des pro-indépendance, n’a pas attendu pour s’exprimer:« J’accepte ce verdict du peuple et j’appelle toute l’Écosse à accepter ce verdict prononcé par le peuple écossais. »

Pour David Cameron, c’est un soulagement et il s’est félicité de la victoire du « oui »:« L’Écosse a voté pour un peuple écossais plus fort avec le soutien du Royaume-Uni ». Malgré tout, il a tenu à confirmer ses promesses de dévolution durant la campagne, accordant notamment plus de pouvoir au parlement écossais. Si l’Écosse ne prendra pas son indépendance, elle devrait donc obtenir plus d’autonomie.

Ce résultat devrait rassurer les pays faisant face à de fortes poussées indépendantistes comme la Belgique et l’Espagne. D’ailleurs les médias belges n’ont pas manqué de le souligner et de s’emparer assez largement du sujet. Pour certains, on a gagné seulement un peu de temps mais certainement pas réglé la question flamande !