Le Pape François porte sur lui le crucifix d’un prêtre égorgé en Irak 

Le pape François a confié, le 17 septembre 2015, qu’il portait sur lui la petite croix tenue par un prêtre irakien “égorgé pour ne pas avoir renié Jésus-Christ“, rapporte l’agence de presse du Vatican. Devant des milliers de jeunes consacrés du monde entier, au Vatican, le chef de l’Eglise catholique a évoqué avec gravité les “martyrs d’Irak et de Syrie ».

Avant d’entamer un long dialogue improvisé avec quelque 5000 jeunes religieux, le pape a ainsi tenu à avoir “une pensée pour nos martyrs d’Irak et de Syrie, nos martyrs d’aujourd’hui“, a rapporté par la suite le Vatican. Puis le pape François a fait cette confidence, ne cachant pas son émotion : “Il y a quelques jours, sur la place (Saint-Pierre, ndlr), un prêtre irakien s’est approché et m’a donné une petite croix : c’est la croix qu’avait entre les mains le prêtre qui a été égorgé pour ne pas avoir renié Jésus-Christ“.

“Cette croix, a alors affirmé le pape François en montrant sa poitrine, je la porte ici“. « Nos martyrs sont aujourd’hui plus nombreux que ceux des premiers siècles“, a encore insisté le pape. Il est difficile de savoir à quel prêtre irakien le pape faisait référence, d’autant qu’aucune nouvelle récente ne fait état – pour l’heure – d’un tel acte à l’encontre d’un prêtre par les djihadistes du groupe État islamique.