Le Pakistan refuse le renouvellement de visas de religieuses 

Des sœurs de la Congrégation des Religieuses de la Vierge Marie, fondée par Mère Ignacia del Espiritu Santo, religieuse philippine, ont reçu « une réponse négative » du Ministère de l’Intérieur après avoir présenté l’habituelle demande de renouvellement de leur visa afin de pouvoir vivre et œuvrer au Pakistan.
La motivation du refus consisterait dans le fait qu’elles auraient « changé de travail », par rapport à celui en vue duquel le précédent visa avait été accordé. Sœur Delia Coyoca Rubio raconte : « Notre institut d’instruction est ouvert depuis 1992. Je suis ici depuis 2006 et notre travail a toujours été le même : organiser l’école et enseigner. Nous avons 2.300 jeunes sur un campus et 1.000 autres dans un second institut. Il s’agit de jeunes de toutes les religions et de tous les milieux sociaux. Notre service concerne l’instruction, pour le bien commun du Pakistan ». Les religieuses ont présenté une demande de renouvellement du visa biannuel en avril dernier. Elles attendaient encore la réponse en juin. Le Ministère de l’Intérieur a fait des enquêtes et envoyé des inspecteurs. Voici quelques jours, est arrivée une lettre qui informait du rejet de la demande.

L’Église à Islamabad est proche des religieuses. L’Evêque, S.Exc. Mgr Rufin Anthony, a envoyé une lettre au Ministère de l’Intérieur, demandant des explications et contestant la décision. La question sera examinée par la Haute Cour d’Islamabad. Si les religieuses devaient quitter le Pakistan, la Convent School d’Islamabad, pole d’excellence parmi les instituts scolaires de la ville, devra se réorganiser entièrement, même si le corps enseignant est presque entièrement pakistanais.