Le Liban demande des visas aux Syriens avec l’intention d’arrêter le flux de réfugiés

Les autorités libanaises exigent depuis hier aux citoyens syriens qui souhaitent entrer dans le pays l’obtention d’un visa. La décision, la première de ce genre depuis que le Liban a obtenu l’indépendance, a été annoncée par la sécurité nationale. Le visa sera déterminé en fonction du but et de la nature de la visite On estime que plus d’1,2 million de Syriens vivent au Liban, ce qui équivaut à un tiers de sa population. Les visas seront attribués aux postes frontaliers et non l’ambassade du Liban à Damas. Il y aura six catégories : visa temporaire pour les affaires ou le tourisme, visa étudiant, visa de transit de 48 heures, de 72 heures supplémentaires pour ceux qui voyagent au Liban pour recevoir un traitement médical, et enfin, un de 4 jours pour les Syriens non concernés par les autres catégories. Tout voyageur doit avoir une lettre d’un citoyen libanais les prenant en charge pendant leur séjour dans le pays. Depuis l’indépendance de la Syrie et du Liban dans les années 1940, les citoyens des deux pays pouvaient se déplacer librement dans les deux sens en présentant leur carte d’identité nationale.