L’armée rend hommage au caporal-chef Laurent Vidal 

Triple champion de France de triathlon (2009, 2011, 2012), 5e lors des Jeux olympiques du Londres en 2012, puis 7e aux Championnats du monde de 2011 et 2013, Laurent Vidal est mort d’un arrêt cardiaque dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre, à son domicile de Gigean dans l’Hérault, à l’âge de 31 ans. L’athlète avait déjà eu plusieurs alertes, dont un malaise, en 2010 en Australie, avant un premier arrêt cardiaque, en 2014, lors d’un entraînement dans la piscine Raoul-Fonquerne de Sète (Hérault). L’athlète avait juste eu le temps de sortir de l’eau avant d’être pris en charge par les pompiers.
L’armée de Terre a tenu à rendre hommage à un « frère d’armes » dans un communiqué: « Il avait débuté sa carrière dans l’armée de Terre au sein des aux Écoles militaires de Draguignan avant de rejoindre en 2014 le centre national des sportifs de la Défense situé à Fontainebleau. Accent chantant du Sud de la France, sourire aux lèvres et regard vif, le caporal-chef Vidal était un tri athlète déterminé. Sa devise parlait pour lui : « on ne peut pas prévoir la performance des autres mais on peut prévoir la sienne ». »