La polémique Eric Zemmour rebondit en Belgique 

eric zemmourEric Zemmour doit se rendre le 6 janvier prochain à Bruxelles sur invitation du Cercle de Lorraine, avant de présenter son livre « le Suicide français » à la librairie Filigranes pour une séance de dédicaces. Plus tard dans la soirée, il débattra au B19 country club à Uccle.

Cette venue n’est pas du goût de la conseillère communale Ecolo de Bruxelles Zoubida Jellab qui dans une lettre ouverte au bourgmestre Yvan Mayeur a demandé son interdiction qui fait suite sans aucun doute à la dernière polémique si elle remonte plus loin. Le ton de la lettre est d’ailleurs assez caricatural avec de nombreuses approximations. Assurément la conseillère n’a pas dû suivre la polémique jusqu’au bout et les précisions apportées:« Dans une interview au mois d’octobre dernier au journal italien le Corriere della Sera, Eric Zemmour n’hésite pas à faire l’apologie de la préférence nationale en sous-entendant une déportation des 5 millions de musulmans vivant en France, suscitant l’indignation de nombreuses associations qui luttent contre la xénophobie. Aux dernières nouvelles, cet ignoble épisode lui a valu le licenciement de I-Télé. » Il faut rappeler que c’est cette même conseillère qui a déposé une plainte contre l’actuel secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration  Theo Francken pour incitation à la haine raciale. Sa demande n’a donc rien d’étonnante:« A l’heure où les relents xénophobes sont désormais assumés clairement par les plus hauts représentants de notre Etat, il ne faudrait pas laisser croire aux colporteurs de haine que notre pays, voire notre Ville, serait la plaque tournante de l’incitation à l’antisémitisme et à l’islamophobie. Monsieur le Bourgmestre, allez-vous autoriser les prêches belliqueux et le prosélytisme haineux d’Eric Zemmour sur le territoire de la Ville de Bruxelles ? »

De son côté le bourgmestre MR d’Uccle Armand De Decker a déjà répondu qu’il ne ferait rien pour l’interdire, même s’il n’a pas lu les propos incriminés au polémiste français: »Je préfère regarder de plus près ce qu’on lui reproche avant de porter atteinte à la liberté d’expression. Eric Zemmour est un intellectuel de droite. Je ne crois pas qu’on puisse le cataloguer de la même manière que Dieudonné. Un journaliste ne lance pas n’importe quoi sans raison. Ce qui est reproché à Dieudonné, c’est l’antisémitisme bête et brutal. » John-Alexander Bogaerts,le président du B19, a maintenu l’invitation annonçant qu’il avait déjà 130 inscrits sur une salle de 150 places.

zemmour belgique

Il faut noter que le Cercle de Lorraine et le B19 sont deux clubs privés pour le moins élitistes où n’entre pas qui veut. A part le cas de la librairie, la conseillère communale voudrait donc interdire à un polémiste de parler dans un cadre privé. Sur cette base, on peut aller loin…très loin !