La multinationale pharmaceutique Bayer aujourd’hui en procès pour plus de 220 000 dollars de réparations 

La multinationale pharmaceutique Bayer, basée en Allemagne, est aujourd’hui en procès pour plus de 220 000 dollars de réparations après qu’une femme prétende avoir subi des dommages graves pour sa santé suite à la consommation des pilules contraceptives.

Felicitas Rohrer, allemande de 31 ans, poursuit Bayer, et accuse le contraceptif Yasminelle de lui avoir provoqué une embolie pulmonaire, un blocage soudain de l’artère pulmonaire, qui aurait pu causer des dommages permanents aux poumons et même la mort. Le problème s’est manifesté en 2009 lorsque Felicitas s’est soudainement effondré et que son cœur a cessé de fonctionner pendant près de 20 minutes. Durant l’opération d’urgence, les médecins ont rencontré de gros caillots de sang. Les médecins qui l’ont traité, surpris qu’une jeune femme d’alors de 25 ans présente un cas si grave, ont considéré la pilule contraceptive comme directement responsable. Le procès a commencé hier au tribunal, d’Aurora, près de la frontière germano-suisse. Des plaintes comme celles de Felicitas ne sont pas nouvelles pour Bayer, dont la devise est «la science pour une vie meilleure ». Selon son rapport financier du deuxième trimestre de 2014, environ 2 mille millions de dollars ont été payés dans des accords directs pour des dégâts causés par ses médicaments contraceptifs oraux: Yasmin, Yaz, Ocella et Gianvi aux États-Unis. À la page 54 de ce rapport, Bayer admet qu’au  » 9 juillet (2014), Bayer a conclu des accords, sans acceptation/aveu de responsabilité, pour répondre aux exigences d’environ 8900 demandeurs aux États-Unis, totalisant 1,8 milliards de dollars. « 

Malgré le montant réclamé à la multinationale pharmaceutique, Felicitas Rohrer dit que « l’argent ne peut pas compenser ce que les autres femmes et moi-même avons souffert. » « Si je l’avais su, je n’aurais jamais pris cette pilule, » a-t-elle dit. « Ce que je souhaite, c’est la justice ». Elle a exprimé son souhait que le contraceptif oral Bayer soit rappelé.