La femme française d’aujourd’hui 

une-femme-heureuse

thLa journée du voile organisée la semaine dernière à Sciences Po Paris interpelle violemment les Français que nous sommes. Dans l’un des établissements les plus prestigieux de notre capitale, les jeunes femmes françaises sont appelées à mettre ce voile pour le « démystifier » et en guise d’ouverture culturelle. Un voile qui symbolise un Islam avec tout ce que cela comporte, un voile qui cache et rabaisse la femme. On incite délicatement les étudiants, les élites de demain, à collaborer à cette religion, en connaissance de cause ou en toute ignorance.

Quand on voit dans notre monde la femme « lambda », vous me direz « ce n’est pas étonnant ». Dépourvue de tout repère solide, occupant ses journées avec des loisirs éphémères, donnant au « paraître » toute la place, n’hésitant pas à supprimer la vie qui est en elle, la jeune Française crée peu à peu un immense vide. Et comme dit le dicton, la nature a horreur du vide.

Si l’être humain tend à un Dieu du plus profond de lui, si l’Église catholique perd de son élan dans la crise qu’elle traverse de nos jours, si la France brandit de plus belle « une laïcité » superficielle, il n’est pas étonnant alors de constater la prise de pouvoir d’un autre, d’un Islam affamé et affamant.

« Atteignez les femmes, vous aurez gagné la partie », cette phrase est-elle en train de se réaliser ? Nos femmes françaises deviendront-elles ces esclaves de Daesh, nos jeunes filles françaises deviendront-elles comme à Cologne ces proies convoitées, nos petites filles françaises deviendront-elles ces jouets de mariages forcés ?

Il est encore temps de réagir et de remettre la femme française à sa vraie place. Chères féministes, ouvrez les yeux, nous ne sommes plus en mai 68 ou en 1975. Chers jeunes de France, sortez de vos écrans et de votre confort. Demain il sera trop tard.

Hommes de France, défendez l’honneur des femmes qui vous entourent, ces vases de porcelaine qu’il ne s’agit surtout pas de briser ! Femmes de France, soyez vraies envers vous-mêmes et fortes contre cette tornade qui déferle à l’horizon !