La confiance, au coeur du problème actuel ? 

confiance

Royalty-Free Stock Photography by Rubberball

   Au moment d’écrire ces quelques lignes, il y aurait des dizaines de sujets d’actualité à développer. Or, il me semble que beaucoup de problèmes seraient résolus, si l’on se préoccupait davantage d’un autre point bien différent. M’est avis que cela va en surprendre plus d’un parmi vous, mais il s’agit de la confiance. De la confiance? Mais oui. Loin de vouloir réaliser ici un article philosophique ou moral, je voudrais juste donner un peu de hauteur à tous ces événements relayés quotidiennement par les médias.

Tout d’abord qu’est-ce que la confiance? Littéralement, c’est le fait de mettre « sa foi en quelqu’un ou en quelque chose ». Cela implique de l’assurance et du courage mais aussi un sentiment de sécurité dû à la stabilité. Un enfant a une confiance immense en ses parents, il se sent en sécurité avec ceux qui lui ont donné le plus beau cadeau, la vie. L’adulte perd de cette confiance, c’est normal, il voit les choses autrement.

Mais aujourd’hui, force est de constater que plus personne n’a confiance en rien ni en personne, chacun se méfie de tout et de tous. Dans le domaine politique, la suspicion règne: les médias ne cessent de s’interroger sur les intentions de François Hollande, en visite par exemple chez Madame Lucette, ou sur les motivations réelles de notre gouvernement à accueillir dans l’Hexagone autant de migrants. Les théories vont bon train, jusqu’aux théories « complotistes » qui n’ont jamais été si nombreuses. Les gens n’ont plus confiance dans la société: l’individualisme n’a jamais été aussi fort qu’à notre époque (vous me direz, il y a bien les réseaux sociaux, oui, mais ceux-ci le montrent aussi d’une certaine manière). Les gens n’ont plus confiance en la vie et en eux-mêmes: le prouvent l’euthanasie et le suicide qui se développent. Les gens n’ont même plus confiance en Dieu qui disparaît de la vie de beaucoup.

Pourquoi ce manque de confiance? Tout d’abord parce que nos autorités nous mentent sur beaucoup de points et qu’il est dur ensuite de discerner le vrai du faux. Ensuite, parce que nous ne nous sentons pas en mesure de remettre notre confiance dans les mains de gens qui nous décevront, à une époque qui déçoit.

Alors que faire pour sortir de tout ce pessimisme qui ressorte de ces lignes? Essayer de regagner en confiance par nous-mêmes, voir malgré tout le côté positif de la vie à notre époque et lire sans doute le dernier ouvrage de Jean Sévillia, La France catholique qui redonne une vive espérance. Comme le disait René Bazin dans La Douce France, « La confiance est faite de notre espoir et de notre amour mêlés ». En effet la confiance n’est jamais morte, elle ne demande qu’à fleurir de nouveau.