L’ Irlande du Nord interdit la culture des OGM 

L’exécutif d’Irlande du Nord a annoncé qu’il interdisait la culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM), les «avantages» de l’utilisation des OGM n’étant pas suffisant. La province britannique a pris une mesure similaire à celle prise par l’Écosse en août dernier, après que l’Union européenne ait décidé cette année que ses 28 États membres pouvaient adopter leur propre législation dans ce domaine. «Je continue à ne pas être convaincu des avantages des cultures génétiquement modifiées et considère cette interdiction prudente », a déclaré le ministre de l’Environnement d’Irlande du Nord, Mark Durkan. Au Royaume-Uni, il n’y a pas de plantations commerciales d’OGM, bien que plusieurs producteurs en utilisent, comme le soja, pour la nourriture pour animaux. «La façon dont on utilise la terre ici et la taille relativement petite de nombreuses installations agricoles font qu’il y a des difficultés potentielles si nous désirons maintenir séparées les cultures modifiées et non modifiées», a déclaré Durkan. Pour le responsable de l’environnement de l’Irlande du Nord, les coûts de séparation éventuelles seraient «significatifs» et rendraient cette procédure « irréaliste ». « En outre, nous sommes très fiers de notre environnement naturel et de notre biodiversité très riche. À l’échelle internationale, nous sommes perçus « vert et propre ». Je crains que si nous cultivions des organismes génétiquement modifiés, qui sont controversés, cela nuise à notre image », a ajouté le ministre . En Angleterre, le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales a souligné que seule serait permise la plantation de transgénique si «une évaluation solide des risques indiquait qu’elle était sans danger pour les personnes et l’environnement ». Le Pays de Galles, quant à lui, maintient ce qu’il décrit comme un «restrictif prudent sur la culture d’organismes génétiquement modifiés « .