Jour de Colère appelle à continuer le combat mais ne manifestera plus dans l’immédiat 

Un an après la première manifestation, Jour de Colère a publié un communiqué sur sa page Facebook où le mouvement annonce qu’une deuxième manifestation n’est pas envisagée mais il appelle toutefois à poursuivre le combat:« Au risque de faire des déçus, nous vous annonçons qu’il n’est pas prévu pour le moment d’organiser un second Jour de Colère. D’abord, parce que nous pensons que manifester demande beaucoup d’énergie, beaucoup de temps et de moyens, notamment financiers, que nous ne pensons pas pouvoir rassembler pour une deuxième manifestation. Par ailleurs, nous pensons que les manifestations ne suffisent plus. »

Malgré ce constat, Jour de Colère se félicite toutefois d’avoir frappé un grand coup le 26 janvier 2014: » la manifestation nationale du 26 janvier 2014 a été un signal fort à l’oligarchie, prouvant que les Français de tous horizons sont capables de s’unir malgré leurs divergences contre un ennemi commun. L’essai a été transformé en avril avec les manifestations régionales qui, même si elles n’ont pas mobilisé autant que nous l’attendions, prouvent un enracinement local de la colère populaire. »

Le mouvement appelle toutefois à continuer le combat et promet de continuer à communiquer via les réseaux sociaux:« Enfin, ne croyez pas que Jour De Colère et tous les mouvements en faisant partie intégrante sont morts ! Ils continuent à vivre par vos actions, par vos combats et, le moment venu, nous serons plus forts pour agir à grande échelle. Le feu couve, et quand les flammes repartiront, elles n’en seront que plus puissantes ! »