Irak: une autre église de Mossoul a été transformée en mosquée

Après celle dédiée à Saint Ephrem, l’église chaldéenne Saint Joseph de Mossoul a, elle aussi, été transformée en mosquée sur les dispositions des responsables du prétendu « Etat islamique », l’entité djihadiste qui, depuis juin 2014, s’est installée dans la deuxième ville irakienne, la transformant en capitale de l’autoproclamé Califat islamique, selon l’agence Fides. La nouvelle a été répandue par des sources de Mossoul en contact avec le site Internet ankawa.com. Un certain nombre d’images du lieu de culte montrent que la coupole a été repeinte en noir et que l’église, qui se situe dans le quartier de Maidan au centre ville de la cité, a été dépouillée de ses croix et de l’ensemble des images et symboles chrétiens. La mosquée aurait été intitulée à Abu Abdulrahman al-Bilawi, un « commandant » irakien du prétendu « Etat islamique » tué par la police irakienne.
L’église Saint Joseph était une église historique de Mossoul mais, ces dernières années, à cause de la diminution du nombre de prêtres et de fidèles enregistrée après les interventions militaires sous conduite américaine, la Messe n’y était plus célébrée qu’une fois par mois alors que des pèlerinages y étaient organisés aux fêtes liées à la figure du Père putatif de Jésus, en particulier le 1er mai, fête de Saint Joseph artisan.
Après la prise de Mossoul de la part des djihadistes, tous les chrétiens de la ville ont été contraints à fuir et nombre d’entre eux vivent en évacués à Ankawa, faubourg d’Erbil. S.Exc. Mgr Amel Shamon Nona, Archevêque chaldéen de Mossoul, a été transféré à l’Eparchie chaldéenne en Australie et la nomination de son successeur au siège de Mossoul attend l’issue d’une campagne militaire, annoncée à plusieurs reprises, visant à libérer la ville des djihadistes.
« La rumeur la plus insistante, indique à l’Agence Fides le Père Paolo Mekko, prêtre chaldéen de Mossoul, actuellement évacué à Ankawa, était celle selon laquelle les opérations militaires sur une vaste échelle auraient commencé après la fin du ramadan. En effet, ces jours-ci, une offensive semble avoir été lancée pour reprendre du terrain dans la province d’al-Anbar et pour libérer Ramadi. Nous verrons si ensuite, viendra le tour de Mossoul ».
Entre temps, le Patriarche de Babylone des chaldéens, en accord avec les prêtres de Mossoul, a décidé de vendre un certain nombre de véhicules appartenant à l’Archidiocèse qui étaient inutilisés de manière à éviter qu’ils ne perdent de la valeur avec le temps. Le produit de la vente, soit près de 60.000 USD, a été versé sur le compte bancaire de l’Archidiocèse dans l’espoir de pouvoir l’utiliser en des temps meilleurs et que les Paroisses de Mossoul pourront reprendre leurs activités.