Irak-Syrie: la CHREDO dénonce le double-jeu de la Turquie 

La CHREDO (Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger) organise le 7 septembre prochaine une manifestation, près de l’ambassade de Turquie pour dénoncer le double-jeu de ce pays dans le dossier irakien et syrien, même s’il n’est pas le seul. L’association estime que la Turquie n’a pas sa place lors de la conférence de Paris, qui aura lieu le 8 septembre prochain pour décider d’un plan d’action humanitaire, politique et judiciaire, en faveur des « victimes des violences ethniques et religieuses du Moyen-Orient ». Elle l’accuse d’être le complice du « génocide » des chrétiens d’Orient: « la Turquie, déjà coupable du génocide arménien et des assyro-chaldéens qu’elle refuse de reconnaitre est, un siècle plus tard, complice du génocide des chrétiens d’Orient, des yézidis et des minorités en permettant le trafic d’hommes, d’armes et de pétrole sur son sol, au bénéfice d’organisations terroristes qui sévissent maintenant sur notre sol et en Europe. » La Turquie ne ferait pas de véritable effort pour lutter contre l’EI: « Sa pseudo-participation dans la guerre menée contre les mouvements extrémistes n’est qu’un leurre. Les bombardements turcs visent surtout les kurdes qui combattent réellement les mouvements terroristes en Irak et en Syrie. La Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar ont aidé à créer en 2015 « l’Armée de la Conquête » en Syrie, une coalition incluant des factions islamistes dont le Front Al Nosra, pourtant affilié à Al Qaida. »

L’association rappelle que la Turquie bénéficie d’une aide européenne conséquente et demande à la France de peser de tout son poids pour la faire cesser. Deux députés ont déjà apporté leur soutien à cette manifestation. Il s’agit de Claude Goasguen, député LR, et de Meyer Habib, député UDI.