Irak: protestation contre la loi sur l’islamisation automatique des mineurs 

Des centaines de membres non islamiques de la société irakienne ont protesté contre la loi irakienne qui dispose le passage automatique à la religion islamique des mineurs même lorsque seul l’un des parents se convertit à l’islam. La mobilisation a vu converger des militants de différents partis et mouvements politiques, des représentants d’organisations de la société civile et des groupes de chrétiens, de yézidis, de mandéens et de sabéens. Selon ce qu’indique le site Internet irakien ankawa.com, une délégation de manifestants a été reçue par les fonctionnaires de l’ONU, auxquels a été remis un mémorandum dans lequel est documenté le caractère anticonstitutionnel de la loi en question. Les fonctionnaires de l’ONU ont, de leur côté, promis d’exercer des pressions sur le parlement irakien afin de chercher à obtenir une modification de la loi en question.

L’agence Fides rapporte que des représentants chrétiens avaient tenté de faire modifier la loi, fin octobre, au parlement irakien sans succès. La proposition de loi rejetée demandait d’ajouter au paragraphe de la loi concernant les mineurs une phrase permettant d’établir qu’en cas de conversion à l’islam de l’un des parents, les mineurs demeurent dans la religion originaire d’appartenance jusqu’à leurs 18 ans, pour choisir ensuite la religion à laquelle ils veulent appartenir en pleine liberté de conscience.