Irak : le Parlement destitue son président et ses deux adjoints 

Le Parlement irakien a démis jeudi de leurs fonctions son président et deux adjoints de ce dernier après un vote des députés qui manifestaient pacifiquement à l’intérieur du Parlement, a rapporté la télévision officielle.

La décision a été prise lors d’une session d’urgence réunissant près de 171 députés dirigés par Adnan al-Janabi, suite à l’absence du président du Parlement, Salim al-Jubouri, et de ses deux adjoints, Humam Hamoudi et Aram Cheikh Mohammed, à la séance parlementaire, selon les médias.

Mais M. al-Jubouri, président sunnite, et ses adjoints chiite et kurde, qui se trouvaient dans le bâtiment du Parlement pendant la séance, dans le hall du Parlement plus précisément, ont qualifié la décision d’anticonstitutionnelle.

Le bloc politique sunnite de M. Jubouri, connu sous le nom de « Union des Pouvoirs », a tenu une conférence de presse juste après la séance controversée et a fait savoir qu’il s’opposait au limogeage, invoquant le fait que la séance n’avait pas atteint de quorum, car seuls moins de 164 membres avaient participé à la session, soit la moitié du Parlement de 328 sièges.

Les députés sunnites ont menacé de recourir au tribunal fédéral pour abolir cette décision.

Les députés manifestaient pacifiquement contre le report répété par le président du Parlement d’un vote pour élire de nouveaux candidats au cabinet dans le cadre des réformes suggérées par le Premier ministre Haider al-Abadi.