Irak: des enseignants de la province de Ninive arrêtés par l’EI pour ne pas avoir voulu enseigner les programmes imposés

Plus de trente enseignants œuvrant dans la province irakienne septentrionale de Ninive, actuellement sous le contrôle des djihadistes du prétendu « État islamique », ont été arrêtés au cours de ces dernières heures pour s’être refusés de suivre les nouveaux programmes d’instruction imposés par les djihadistes dans les écoles de la région. La nouvelle des arrestations d’enseignants « rebelles » a été transmise par des sources locales aux moyens de communication kurdes qui couvrent le nord de l’Irak, comme l’Agence Ara News. Les enseignants arrêtés seront soumis au jugement du tribunal islamique institué par les djihadistes qui a sa place forte irakienne à Mossoul. L’organe « judiciaire » pourra disposer le remplacement des enseignants arrêtés par des enseignants plus dociles et alignés sur les positions du prétendu « État islamique ».

Après la prise de Mossoul et l’installation du prétendu « État islamique », les militants de ce dernier se sont appliqués avec force à modifier les programmes scolaires pour transformer les établissements d’enseignement en autant de bases pour l’endoctrinement djihadiste des jeunes générations. Des classes de la région, ont été bannies les leçons de philosophie, de chimie, de biologie et de mathématiques, remplacées par des cours sur la charia et le djihad.