Interdiction de manifester : si Poutine l’avait fait les médias hurleraient