Inauguration à Bangui d’une stèle en mémoire des militaires français morts en Centrafrique

stèle militaires français rcaLe ministère de la Défense et l’ambassade de France à Bangui ont fait part de l’inauguration d’une stèle en mémoire des militaires français morts en Centrafrique depuis 1979, à Bangui sur le camp de M’Poko par le général Bellot des Minières, commandant la force Sangaris. Le représentant de l’ambassadeur de France M. Vuillaume, le général Hingray, chef d’état-major de la MINUSCA, le général Bacquet, commandant la mission EUFOR RCA et le colonel Jamin, attaché de Défense, étaient présents. Le commandant de Sangaris a souligné au cours de cette cérémonie « le dévouement, le courage et labnégation » dont ont fait preuve les soldats français morts au service de notre pays engagé au coté du peuple centrafricain depuis plus de trente ans. Le général Bellot des Minières a rappelé que le sacrifice des militaires français n’est pas vain, et que l’engagement de la France au côté des forces internationales et des forces centrafricaines permet un retour progressif de la Centrafrique vers la paix et l’aide à sortir peu à peu de la crise: « C’est pour glorifier et perpétuer leur mémoire que ce monument a été érigé. Leurs noms passent à la postérité, soyons fiers de leur sacrifice ».

caporal chef damien dolet

Le dernier militaire français mort en Centrafrique est le caporal-chef Damien Dolet du RICM (régiment d’infanterie chars de marine) le 23 février 2014. Il avait été grièvement blessé lors d’une mission de reconnaissance à bord d’un véhicule blindé léger à l’est de la ville de Bouar. Il était décédé des suites de ses blessures. Âgé de 26 ans, il était titulaire de la médaille de bronze de la défense nationale. Il avait participé à l’opération Serval.