Il manque des études de fond sur l’avortement en France