Il faudrait demander une mission parlementaire pour évaluer la pratique de l’avortement