Fusillade dans l’Oregon: les chrétiens étaient-ils la cible du tireur ? 

Après la tuerie dans l’Oregon aux États-Unis qui a fait une dizaine de morts, la presse s’intéresse au mobile du tireur qui a été abattu par la police. Selon Frédéric Autran, correspondant de Libération à New-York, la chaîne américaine CNN rapporte le témoignage d’un père d’une étudiante gravement blessée. Le tireur aurait ordonné aux chrétiens de se lever. «Bien, parce que vous êtes chrétien, vous allez voir Dieu dans une seconde»,a-t-il lancé aux étudiants. Pour  L’Express, la piste d’un crime à caractère confessionnel est avancée. Il relaye un autre témoignage, repéré par le New York Post et qui fait état de cette même obsession du tireur. Dans un message publié sur Twitter, une jeune femme relaye ainsi les propos de sa grand-mère, qui aurait été présente au moment de la fusillade. « Le tireur a aligné les personnes et a demandé s’ils étaient chrétiens. S’ils répondaient oui, il leur tirait une balle dans la tête, s’ils disaient non ou ne répondaient pas, il leur tirait dans les jambes. » Des déclarations encore non confirmées par les autorités.

L’AFP s’en fait également l’écho: « les motivations du tireur n’étaient pas connues une douzaine d’heures après le massacre. Mais un homme dont la fille a été blessée à déclaré à CNN que le tireur avait ordonné aux étudiants de se lever s’ils étaient chrétiens, avant de tirer sur eux. « Ils devaient se lever et il disait : Bien parce que si vous êtes chrétien vous allez voir Dieu dans juste une seconde », a déclaré Stacy Boylan à la chaîne, rapportant le témoignage de sa fille. Celle-ci a survécu en faisant le mort et a expliqué à son père que le tireur avait fait irruption dans la salle de classe et avait tiré sur l’enseignant à bout portant. »

Il est donc encore trop tôt pour donner du certitude sur les motivations du tireur. Si les chrétiens étaient visés, pourquoi s’est-il rendu dans une université ? Avait-t-il deux cibles ? Les enquêteurs doivent encore le déterminer précisément.